17/01/2019 - 09/05/1440 | 0522475281 | info@ecolia.ma

La santé publique et l'Education épinglés par une majorité de Marocains (HCP)

La santé publique et l'Education épinglés par une majorité de Marocains (HCP)

Comme chaque fin d'année, le HCP mesure la perception par les ménages de certaines composantes de leur environnement dont la variabilité n’est pas significative d’un trimestre à l’autre. Il s’agit de l'évolution, entre 2017 et 2018, de l'opinion des ménages sur la situation des droits de l'Homme, la protection de l'environnement et la qualité de certains services publics tels que la santé et l'éducation.

Voici donc les résultats obtenus dans le cadre de l'enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le HCP au quatrième trimestre 2018. Sur les cinq critères mesurés, les opinions se sont clairements dégradées entre 2017 et 2018.

>Qualité des prestations administratives.

En 2018, les ménages sont moins nombreux à percevoir une amélioration de la qualité des prestations administratives (53,5%) par rapport à l'année d'avant (61,6%). Le solde qui résume cette opinion s’est dégradé entre 2017 et 2018 passant de 45,0 points à 35,8 points.

>Situation des droits de l’Homme.

En 2018, 33,1% des ménages pensent que la situation des droits de l’Homme au Maroc s’est améliorée et 19,9% considèrent qu’elle aurait régressée. Le solde relatif à cet indicateur, a atteint une valeur positive de 13,3 points enregistrant une dégradation significative par rapport à son niveau de 2017 où il était de 36,1 points.

>Qualité de l’environnement.

En 2018, 39,2% des ménages pensent que la qualité de la situation en matière de protection de l’environnement au Maroc s’est améliorée et 21,4% considèrent qu’elle aurait régressée. Le solde d’opinion relatif à cet indicateur a atteint 17,7 points, en dégradation par rapport à 2017 où il était de 29,1 points.

>Services de l’enseignement.

En 2018, 19,9% des ménages ont ressenti une amélioration de la qualité des services de l’enseignement, 45,0% pensent qu’elle s’est plutôt détériorée. Avec un solde de moins 25,1 points, cet indicateur enregistre son niveau le plus négatif depuis le début de l’enquête.

>Services de santé.

En 2018, 6,6% des ménages pensent que les prestations sanitaires se sont améliorées, 61,4% affirment qu’elles se sont plutôt détériorées. Le solde négatif de cet indicateur s’est ainsi détérioré entre 2017 et 2018 passant de moins 45,5 points à moins 54,8 points enregistrant ainsi son niveau le plus négatif depuis le début de l’enquête.

Retrouvez cet article sur le site Medias 24
vous devez saisir un titre
vous devez saisir le corps de l'article